Bilans occasion

Résultats


Triumph 900 Tiger

Plus que tout autre gros trail, la Triumph 900 Tiger (1993 - 2000) joue la carte de routière au long cours. Le trois pattes, velu à souhait, anime une partie cycle rigoureuse, mais mal à l’aise dans les chemins escarpés. La (...)

Aprilia 600 / 650 Pégaso

Présentée fin 1989, la 600 Pégaso prend la relève de la "Tuareg" sortie deux ans auparavant. Les bases sont identiques : monocylindre 4-temps, d’origine Rotax refroidi par air puis par eau sur les 650, fourche inversée à (...)

Cagiva 125 Mito

Difficile de résister au charme de la belle ! Et que dire de son comportement, au-dessus de tout soupçon ! La Mito est une machine d’exception en miniature. Pour en profiter, il faut donc y mettre le prix, même (...)

Yamaha FJ 1200

Profitant d’un moteur quatre cylindres refroidi par air, gorgé de couple et doté d’un souffle puissant, la Yamaha FJ 1200 (1986 - 1996) a été l’égérie des motards au long cours. Bien sûr, beaucoup regrette que sa transmission (...)

Kawasaki 650 KLR

En bonne Kawa qui se respecte, la Kawasaki 650 KLR (1983 - 1997) joue la carte sportive en matière de trail. Le mono est toujours prêt à rugir, bien épaulé par une partie-cycle très saine. De quoi rouler « ‑vite et propre‑ ». (...)

Suzuki 650 DR

Caractère et légèreté sont les deux fondements d’un vrai trail. Le 650 DR n’en manque pas et rappelle même en cela les modèles pionniers de la catégorie (ah‑ ! la 500 XT…). Les versions RS sont mieux armées pour la route mais (...)

BMW K 75

Cette routière tendance GT continue à s’échanger au prix fort malgré son âge respectable (première version apparue en 1986). Inconvénient majeur de ces increvables teutonnes : le kilométrage atteint parfois des sommets, surtout (...)

Aprilia 250 RS : grosse fumeuse !

La vraie sportive qui fume, c’est elle. Dernière représentante des moteurs sans soupapes dans sa catégorie, elle distille des sensations uniques aux amateurs de zone rouge. Car il faut la chatouiller en permanence pour (...)

Ducati : les V-twins Desmo

Une Ducati n’est pas une sportive banale. Elle impose son caractère et son mode d’emploi à son pilote. Pas question de la brutaliser pour en faire ce qu’on veut. Le plaisir de piloter et la fiabilité seraient alors gravement (...)