Devinette : Comment l’hiver aime -t-il manger les motos ?
Réponse : À la croque au sel !

Les routes ont été abondamment salées ces derniers temps et les motos des adorateurs des sports de glisse, qui ont continué à être de « vrai motards », sont souvent aussi blanches de sel de déneigement séché que le bitume enfin retrouvé.

Ce sel est le pire ennemi de tous les traitements de surface et l’un des agents de vieillissement accéléré les plus efficaces pour la boulonnerie. Allié à l’humidité, il sait profiter de la moindre micro rayure pour installer dame-la-rouille comme chez elle sous toutes les peintures.

Conseil d’ami
En ces périodes glaciaires, donc, il est recommandé de rincer sa moto à l’eau claire, si possible après chaque journée de roulage et sinon aussi souvent que l’on peut.

[(

Publicité