Sujet

Anonyme
le 6 juillet à 10:45

Le frisson de la moto, un petit livre qui fait du bien !

Petit par la taille (89 pages) et accessible (8 €), le livre de Sophie Squillace, édité par la maison Transboréal, est grand par le message. Une lecture à ne pas rater...

Lire l'article
Tous les messages

Lonewolf

le 17 juillet à 10:23

Le frisson de la moto, un petit livre qui fait du bien !

Je pense que chaque motard ayant acquis des kilomètres en nombre, au fil de nombreuses années de pratique, acquiert la possibilité d’écrire un livre sur ces (ses ?) parcours. Cela peut être tout aussi riche et passionnant, y compris lorsque la zone géographique couverte est plus modeste ou bien le décor plus familier. L’aventure est toujours à nos portes.

Répondre à ce message

ANTOINE

le 8 juillet à 15:43

Le frisson de la moto, un petit livre qui fait du bien !

MOTOMAG entre voyage et culture. A posséder naturellement dans sa bibliothèque ! Sans faute bientôt ✌

Répondre à ce message

Hagalma

le 8 juillet à 11:11

Le frisson de la moto, un petit livre qui fait du bien !

Tout le monde ne s’est pas, comme l’auteure du livre, aventuré à moto au bout des mondes du monde. Mais à la lecture chacun.e je crois pourra se reconnaitre ici ou là dans ce qu’est monter sur cette drôle de machine appelée : moto.
Instant libertaire, déplacement alibi pour rompre la solitude, couper les amarres d’avec le train-train. Parler aussi avec sa monture, s’abstraire des entraves de l’environnement pour revenir à l’essentiel d’un démarrage, d’une trajectoire... Célébrer finalement un alliage entre humilité et jubilation. Célébrer parfois un partage de rencontres entre à la fois : mêmes et différent.e.s.
Fallait-il que la plume soit féminine pour transcrire ces subtilités foisonnantes de l’être motard ? En tous les cas ce petit texte d’été, à mon avis, vaut le détour.

Répondre à ce message

Hagalma

le 6 juillet à 16:39

Le frisson de la moto, un petit livre qui fait du bien !

Vous êtes de bon conseil. Ai par exemple acquis récemment par hasard le livre de Jean-Marc Thevenet : "Moto, le temps de la liberté", ouvrage dont vous nous avez parlé à plusieurs reprises. Et qui vaut effectivement d’en disposer. Donc le livre de Sophie Squillace rejoindra mes étagères dans l’été.

Répondre à ce message

Marco

le 6 juillet à 12:21

Le frisson de la moto, un petit livre qui fait du bien !

2 thèmes surtout me donnent envie de lire ce livre. Pourquoi la prise de risque ? Et le paradoxe de la pratique de la moto dans un monde qui se doit d’être plus écologique. Motard depuis 44 ans, ce sont 2 questions qui me taraudent. Malgré l’âge et la lucidité sur la dangerosité de cette passion, je prends plus de risques que dans ma jeunesse. Par ailleurs et avant que ce ne soit à la mode, plutôt écologiste dans les actes (consommateur minimaliste, frugal et ne gaspillant rien, limitant ses déplacements), le côté contradictoire de la moto me gêne ...

Répondre à ce message