En images

Albi, novembre 2001 : trois motards transis déboulent à la commission des Rallyes pour présenter leur projet de rallye routier moto dans leur village de Villecomtal. En ces temps de vaches maigres pour la discipline, c’est une aubaine. Le projet est manifestement solide et d’emblée, le rallye sera élevé au rang d’épreuve comptant pour le championnat de France. Sur place, les choses bougent rapidement : création d’un moto-club, mobilisation des bénévoles, tout le village met la main à la pâte pour créer leur évènement de l’année. Le rallye du Dourdou est né et deviendra une date incontournable dans le championnat !

Le programme 2018
Le début des hostilités aura lieu (comme à la Bastille) le 13 juillet en commençant par l’étape de nuit de 167 Km avec un départ à partir de 20h45 pour un premier tour de reconnaissance. Là les pilotes découvriront les 2 spéciales à Golinhac, 3.2 Km avec un départ en sous-bois et en descente, puis à St Félix de Lunel, une nouvelle spéciale étroite de 2.8 Km. Ces spéciales seront à disputer 2 fois de nuit et 3 fois le lendemain sur 235 Km de routier.

Le point avant la moitié du championnat

Chez les Elite et Maxi Rallye-SW Motech, Julien Toniutti (Aprilia 1100 Tuono) a pris une longueur d’avance sur Bruno Schiltz le champion de France 2017, lui aussi au guidon de l’Aprilia 1100 Tuono. Ils précèdent Romain Cauquil (KTM 690 Duke R) en tête du Rallye 2, mais qui pourrait créer la surprise au scratch vu les spéciales « typées mono » annoncées. Mais ne pas oublier le pilote « local » Fréderic Galtier (KTM 1290 SDR) auteur d’un beau début de saison, Luc Breban (Husqvarna 701 SM), le Duo Assemat / Gratiot (Yamaha MT10 SP), Damien Lauret (BMW S1000R) et Pierre Coulon (Aprilia 1000 Tuono) ou encore Kevin Cheylan (Ducati Hypermotard 937), qui s’est récemment illustré dans l’Ain. On retrouvera avec plaisir aussi Maxime Mettra, multiple champion de France Rallye 2 venu faire une pige avec la nouvelle KTM Duke 790 du Team CTM 83 en vue de sa participation au championnat 2019… Autre nouveauté, l’ouverture du rallye, attribuée habituellement à un pilote sous numéro « 0 », s’effectuera avec une moto Zéro DS, peut-être l’occasion de donner l’envie à de potentiels concurrents de rouler en « électrique », ce type de machine étant accepté dans la discipline avec une assimilation à la catégorie Rallye 3.

Le site du rallye pour toutes les infos : https://rallyedudourdou.fr/

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité