Le marché des deux et trois-roues à moteur marquait, à fin avril 2015, un recul cumulé de 4 % par rapport à la même période en 2014, avec un total de 58.851 immatriculations. « Cette baisse tend à se réduire par rapport aux deux premiers mois de l’année qui avaient été particulièrement défavorables », soulignait Thierry Archambault, président délégué de la Chambre syndicale internationale des importateurs de moto (CSIAM), le 18 mai lors d’une conférence de presse à Paris.

Si l’on se penche sur les évolutions par catégorie :

- Pour les cyclomoteurs de 50 cm3, le marché du neuf s’établit à 23.246 unités, marquant une baisse cumulée de 11,5 %. Cette tendance est équilibrée entre les scooters (-12,6 %) et les cyclomoteurs à boîte (-10,1 %). « Le 50 cm3 continue de souffrir après plusieurs années de récession, et confirme une tendance européenne », constate Thierry Archambault.

- Le marché des 125 cm3 est stable avec 12.765 immatriculations. Les motos progressent de 2.3 % pour les routières et 12.6 % pour les tout-terrain, les scooters reculent de 2,8 % malgré une réelle embellie sur le mois d’avril. « La consolidation des chiffres obtenue en 2014 semble se confirmer, et la présence de nouveaux modèles devrait soutenir cette tendance », souligne Thierry Archambault.

- Pour les plus de 125 cm3, le recul est relativement stable d’un mois sur l’autre et s’établit à -3,1 % par rapport à l’an dernier, avec 35.175 unités. « Promotions et nouveaux modèles génèrent des renouvellements, mais pas suffisamment importants pour confirmer le retournement durable du marché, à ce stade de l’année », regrette Thierry Archambault.

Nouveautés et promotions déterminantes
« En moto comme en scooter, l’analyse par segment de cylindrée montre, une fois de plus l’impact du calendrier de livraison des nouveautés et des promotions ponctuelles, poursuit Thierry Archambault. Compte tenu de l’arrivée assez tardive de plusieurs nouveautés majeures, la tendance du marché sera plus juste à interpréter au cours du prochain quadrimestre ».

Le redoux attendu n’arrive pas…
« En janvier 2015, la CSIAM exprimait l’espoir que le marché amorce un très lent et progressif redressement après six années de baisse lente et continue », analyse Eric de Seynes, président de la branche Motocycle de la CSIAM. « Les résultats du deuxième quadrimestre seront déterminants pour assurer ce renouveau attendu. Nous avons un réservoir de clients qui retarde l’acte d’achat, en attendant que la situation économique s’améliore ».

Pack protection
La CSIAM a confirmé la relance de l’opération Pack protection, présentée en concertation avec la direction de la sécurité et la circulation routières (DSCR) du ministère de l’Intérieur. Il s’agit de promouvoir chez les utilisateurs d’engins à deux et trois-roues motorisés le port de vêtements équipés de protections certifiées afin de contribuer à réduire les conséquences des accidents de la route.

L’opération, soutenue par l’ensemble des organisations professionnelles de la filière (CSNM, CNPA, FNCRM, FFM, FFMC, CLUB 14, GEMA, FFSA), se déroule du 1er avril au 30 juin 2015. Elle est appelée à se renouveler chaque année jusqu’à ce que le taux d’équipement des motards en vêtement de protection soit significatif et rejoigne les niveaux européens les plus élevés.

Dans la Boutique Motomag.com
- Commandez le guide « 100 conseils de conduite moto et scooter »

Publicité