En images

Sept aventuriers se sont lancés dans une aventure extrême sur le lac Khösvgöl, en Mongolie, aux eaux gelées de janvier à avril. Par -20 °C à -40 °C, en ce début mars 2017, ils parcourent 1 000 km en 10 jours depuis Mörön, la capitale administrative de la province du Khösvgöl, en direction du nord du pays sur 4 side-cars attelés à des Royal Enfield.

C’est le froid qu’il faut essayer de dompter, à travers les steppes, puis sur le Khösvgöl, long de 136 km de long et 36 km de large, transformé en désert de glace à cette période de l’année. Les machines résisteront-elles à ces températures extrêmes ? Et les hommes ?

Aux portes de la Sibérie
À la frontière avec la Russie, aux portes de la Sibérie, ce lac, aussi appelé « Perle bleu
foncé », est situé sur une terre de légende, où seuls les rudes ont décidé de vivre. Les aventuriers vont plein gaz sur la laque vive, balayée par les rafales de vent, à leurs risques et périls, en faisant confiance aux machines.

L’idée a germé dans la tête d’Alexandre Zurcher, le co-fondateur de Vintage Rides, et de Jean Burdet, le créateur d’Alternative Side-Car. Tous les deux font partie de l’aventure. Ils ont fait appel à deux amis de longue date, adeptes des aventures en solitaire au bout du monde, Sylvain Tesson et son fidèle compagnon, Thomas Goisque, photographe, que les lecteurs de « Berezina », le récit de voyage de Tesson retraçant en side la retraite de Russie par l’armée de Napoléon.

Baptiste Chappert, accompagnateur moto pour Vintage Rides, Ghana Gantumur, mécanicien mongol et Clément Gargoullaud, réalisateur, complètent l’équipée. Le voyage a également pour partenaire Royal Enfield et la Mutuelle des Motards.

Arpenteurs audacieux
Des carnets de voyage aux salles de cinéma, Tesson incarne un mythe, celui des héros romantiques d’autrefois, de la trempe des London, Kessel, Bouvier, Duchaussois. Celui des arpenteurs audacieux, funambules, hyperactifs, excessifs, interrogeant perpétuellement le cours du monde autant que le sens de leur propre vie.

Sylvain Tesson a fait de sa vie une immense succession d’aventures
poétiques et de voyages intérieurs. Sa dernière expédition prit la forme d’une
longue marche à l’air libre, sous les étoiles, par les sous-bois et les pistes à ornières reliant les villages abandonnés d’un bout à l’autre de la France. Une marche dont le récit est le propos de son dernier livre « Sur les Chemins noirs » paru en octobre 2016.

« Je préfère les natures humaines qui ressemblent aux lacs gelés à celles qui ressemblent aux marais. Les premiers sont durs et froids en surface mais profonds, tourmentés et vivants en dessous. Les seconds sont doux et spongieux d’apparence mais leur fond est inerte et imperméable ». Sylvain Tesson.

Un livre et un film en préparation
Cette aventure donnera lieu à un film réalisé par Clément Gargoullaud et à un livre co-écrit par Sylvain Tesson et Thomas Goisque. Il y aura le froid et les steppes, comme dénominateur commun des paysages que l’écrivain Sylvain Tesson affectionne le plus. Il y aura la glace, le silence, la solitude. À la frontière de la Russie, Khövsgöl est une terre éloignée de la civilisation. Une région désolée, mais riche de contes et de conquêtes, de légendes et d’histoires.

Un road movie mené tambour battant sur des side-cars Royal Enfield avec les aléas du voyage, les galères, les obstacles et les doutes, le hasard des rencontres et la beauté des paysages, le tracé des craquelures de la glace, les rivages déchiquetés, la profondeur des sous-bois et l’enfilade de sapins centenaires qui les peuplent.

Vintage rides en ligne : www.vintagerides.com ; page Facebook
Site d’Alternative side-car : www.alternative-sidecar.com

Dans la Boutique Motomag.com

- Procurez-vous « Berezina », le récit de Sylvain Tesson parti en side-car aux trousses de Napoléon



Publicité

Commentaire (1)

Publicité