JPEG - 28.6 ko
Les motards sont venus nombreux à Nantes en souvenir de David tué par un multirécidiviste. Place du commerce, ils ont marqué une première minute de silence.

Samedi 10 décembre, à 14 heures, rue de Jeunappes à Nantes (44), les motards se sont rassemblés pour David. « ... je souhaite que ce drame n’arrive à aucun d’entre vous... », clame Alain le père de David, les larmes encore aux yeux, remerciant les nombreux motards venus rendre hommage à son fils. David était l’un des leurs, mais surtout l’ami de Grégory Dagorne pour qui sa disparition dramatique l’a révolté. « C’était un gars sérieux, il ne prenait jamais de risque, toujours attentif à son équipement. Sa nouvelle moto était même encore en rodage, je me suis dit, c’est impossible, pas lui ! » Grégory a rencontré la FFMC 44 pour l’aider dans l’organisation d’une manifestation à la mémoire de son ami, mais aussi pour que ce décès, « ... ne soit pas totalement vain... »

C’est à la veille de la Toussaint, samedi 29 octobre, que David Goguet rentre, comme à l’accoutumée, de son travail. Un délinquant multirécidiviste lui refuse lamentablement la priorité. Déjà condamné à 19 reprises pour conduite sans permis, il vient tout juste de sortir de prison. Ce « hors la loi » n’a en fait jamais passé son permis de conduire. Ce samedi, en ne marquant pas le stop, il a coupé la route au jeune motard. Ce week-end là, David n’est pas rentré chez lui à Saint Colomban (Pays de Retz), où sa femme Carole et ses deux filles âgées d’à peine six et trois ans l’attendaient. Il a été tué sur le coup.

Denis Chaimbault, président de la FFMC44, précise que « ...le ministère des Transports ne peut, en aucun cas, rester aveugle face à l’accidentologie deux-roues. Deux tiers, voir les trois quarts des motards tués sur la route, le sont sans que leurs responsabilités soient engagées... » Une affirmation que le rapport MAIDS (Motorcycle Accidents In Depth Study), l’étude européenne sur l’accidentologie des deux-roues motorisés, rendue publique, a confirmé.

Pour un meilleur partage de la route

JPEG - 36.3 ko
Le rassemblement avait lieu rue de Jeunappes, à Nantes, le samedi 10 décembre à 14H00. Les manifestants sont venus pour leur beau frère, leur fils, leur mari mais aussi pour leur frère de la route.

Le cortège s’est déplacé dans le centre-ville pour s’arrêter place du Commerce, place Graslin, puis cours des 50 otages. À deux reprises, une minute de silence a pu être observée pour la mémoire de David, tandis que 4 000 tracts promouvant un meilleur partage de la route ont été distribués. Le défilé a gardé son calme jusqu’à la préfecture où les vrombissements des moteurs ont pu traduire la colère des motards.

Le directeur du Cabinet du préfet en personne, M. Ziad Khouri a reçu la veuve, Carole, débordante de courage ainsi que les parents de David, Grégory Dagorne, Denis Chaimbault (FFMC44), et Gilles Terrien (expert en accidentologie deux-roues). Cette délégation a remis à M. Khoury un courrier adressé à Dominique Perben, ministre des transports, l’autre sera remis directement au Garde des Sceaux du ministère de la Justice. « ... concernant les motards, il faut que la communication gouvernementale change ! ... », peste Gilles Terrien. « ... la communication institutionnelle laisse entendre que les motards se tuent de leurs faits, c’est malheureusement le message qui est retenu par les citoyens... » Aussi, «  ...autant la justice se montre impitoyable avec le citoyen lamda qui peut, un jour, commettre une simple infraction, autant elle baisse les bras face à des délinquants associaux dont l’attitude relève aussi bien du pénal que du psychologique... », ajoute-t-il.

La FFMC44 a proposé au directeur du Cabinet de participer à l’élaboration d’une plaquette d’information destinée aux automobilistes. Une initiative auquel M. Ziad Khoury s’est montré très réceptif. Déjà nos voisins belges l’ont reconnu d’utilité puisque l’Institut belge pour la Sécurité Routière (IBSR) en a réalisé une avec l’étroite collaboration du MCC (MotorCycle Council).
Après cette entrevue avec le directeur de cabinet, qui a duré plus d’une heure, les manifestants se sont séparés dans le calme, accompagnés par les remerciements de la maman de David « ... merci à tous d’être venu, cela nous fait chaud au cœur ... »

Alain LE POUPON, correspondant 44.

Infos :

- FFMC44
- Photos

- Lire aussi : L’accident de Cedric Fontaine à Tours

- Le décès de David Petiot dans les Alpes Maritimes

Publicité