Malgré une météo grisonnante, 80 motards ont tagué des infrastructures dangereuses dans les Pyrénées-Orientales, le samedi 1er avril. Une mise au point nécessaire de la Fédération française des motards en colère des Pyrénées-Orientales (FFMC 66) vis-à-vis des autorités locales chargées de l’entretien des routes.
L’opération avait pour but de sensibiliser les gestionnaires de voirie du danger que peut représenter une installation inadaptée pour un conducteur de 2-roues motorisé, en équilibre sur son engin et sans carrosserie.

Nombreux pièges à motards
Ralentisseurs non conformes ou endommagés, plaques d’égout mal placées, bandes blanches usées, trous dans la chaussée… les manifestants ont eu du pain sur la planche tout au long de la journée afin de dénoncer les nombreux pièges à motards. Au départ du parc des expositions de Perpignan, les motards se sont mis en route en direction de la commune de Pia, suivie de Bompas, Saint-Laurent de la Salanque, pour terminer la manifestation à Rivesaltes, où un goûter était offert par Dafy Moto Perpignan.

Une belle mobilisation
« Les communes sont responsables des dégâts causés aux usagers en cas d’accident, a rappelé la FFMC 66. Cette opération a pour but de leur expliquer qu’une infrastructure en bon état et conforme limite le nombre d’accidents. Ce qui nous fait plaisir, c’est que les motards sont sensibles à ce genre d’opération. Nous attendions une dizaine de manifestants, et cette forte mobilisation s’avère une bonne surprise. Même les passants nous ont réservé un bon accueil, ce qui nous encourage pour d’autres actions ».

 - 
Publicité

Commentaire (0)

Publicité