En vidéo

Chargement du lecteur...

Vidéo de la manifestation

Les Motards en Colère franciliens ont manifesté, samedi 27 janvier 2007, au matin en plein cœur de Paris, pour protester contre la carence en stationnement dédié aux 2-roues motorisés. « 28.000 places sont disponibles, alors qu’on estime à 120.000 le nombre de deux-roues circulant dans la capitale », s’indignait un représentant de la FFMC-Paris Petite Couronne (PPC).

JPEG - 62.1 ko
L’opération menée par la FFMC-PPC rue des Archives est simple : à chaque fois qu’une voiture quitte son stationnement, des motos se mettent à sa place, pour prouver que si les 2-roues se garaient comme ça au quotidien, ce serait vite l’enfer dans la ville.

Les deux cents conducteurs se sont dirigés, samedi matin à 10 heures, vers la rue des Archives (3e arrondissement), où ils ont mené pendant plus d’une heure une opération "une moto à la place d’une voiture" : chaque 4-roues quittant son parking était remplacé par un 2-roues. Preuve était rapidement faite que, si ces véhicules légers venaient à stationner en lieu et place des autos, la capitale serait saturée. « Nous demandons à la préfecture de police de Paris et à la mairie de nous autoriser à nous garer sur les trottoirs, dès lors qu’ils sont suffisamment larges pour que cela ne gène pas les passants, les familles avec des poussettes et les personnes handicapées », explique Jean-Raphaël Altabef, membre du bureau de la FFMC-PPC.

JPEG - 51.8 ko
Dans le même temps, les motards distribuaient des tracts aux automobilistes pour les informer de leur action. L’approbation est générale : les conducteurs ne voient pas d’inconvénients au stationnement sur les trottoirs larges.

Trois et demi fois plus de PV !
Ce principe est déjà adopté par de nombreux deux-roues, il n’y a qu’à se promener dans la capitale pour le constater. Mais, stationner sur le trottoir est officiellement interdit, et les PV pleuvent depuis trois ans. Ils ont même augmenté de 364 % entre 2003 et 2006 !

La mairie a fait un effort en multipliant les espaces dédiés aux deux-roues, mais ce n’est pas suffisant. Il n’y aura jamais assez de place sur la chaussée, surtout que les automobilistes se montrent de plus en plus mécontents de partager « leurs » emplacements avec motos et scooters. La solution de créer des places sur les trottoirs larges semble la bonne.

La mairie l’a d’ailleurs concédé en mentionnant cette éventualité dans la charte sur la circulation des deux-roues, qu’elle a rédigée avec les associations d’usagers. Une charte que la préfecture de police de Paris, dépendant du ministère de l’Intérieur, ne veut pas signer. Ce document n’a pas valeur de règlement mais de "code de bonne conduite" que les conducteurs d’un côté, et les autorités de l’autre, s’engageraient à respecter. La mairie et la FFMC-PPC vont le ratifier très prochainement, en faisant fi de l’aveuglement policier. À condition, précise l’association, « que les élus municipaux acceptent de rédiger un engagement à laisser gratuit le stationnement des 2-roues ». Une mention importante, car cette gratuité contribue au caractère pratique de ce mode de transport, plébiscité par les Franciliens. Un véhicule léger qui contribue à fluidifier la circulation.

La signature de la charte par la mairie de Paris et la FFMC-PPC pourrait être officialisée courant février. Une avancée qui devrait permettre de voir chuter le nombre de PV pour stationnement sur le trottoir.

- Stationnement à Paris : lire dans Moto Magazine n°234 l’article sur le scandale des PV abusifs par la police parisienne.

JPEG - 90.3 ko
Stationnement à Paris
Opération enlèvements de motos à Paris (Moto Magazine 234 p 8)


- N’oubliez pas ! La FFMC Ile de France continue l’action avec une Manif le samedi 24 février pour le stationnement des 2 roues

- Le site de la FFMC Ile de France

.

Publicité
Infos en plus