Sujet

Jeff
le 20 août 2012 à 01:19

Conduite moto : lutter contre le sommeil au guidon

L’endormissement est l’une des principales causes d’accident. Le corps y est encore plus sensible l’hiver puisqu’il dépense beaucoup d’énergie pour résister aux aléas climatiques. Mais l’été n’est bien sûr pas à négliger.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Anonyme

le 23 août 2012 à 17:04

Lutter contre le sommeil au guidon

Ne t’inquiète pas : lors d’un test, paris/nice en voiture ( respect des arrêts, des limitations de vitesses, ect..), des électrodes branchés sur le conducteur ont montré qu’il avait dormi pendant 11 mn.
Sinon, complètement d’accord sur le danger de se retrouver en ’mode robot’....

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 août 2012 à 14:58

Conduite moto : lutter contre le sommeil au guidon

Aujourd’hui, il est quand même de plus en plus difficile de s’endormir au guidon. Les selles des motos modernes sont tellement dures qu’il faut s’arrêter toutes les heures pour se masser les fesses...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 21 août 2012 à 13:47

Conduite moto : lutter contre le sommeil au guidon

En gros, si tu veux bien dormir et rouler sans risque, tu dois devenir un pisse-vinaigre et te faire chier comme un rat...

On a pas fini de cartonner.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 16 août 2011 à 21:36

Lutter contre le sommeil au guidon

je me suis vautré au retour de la manif du 18 juin. j’étais très fatigué je rentrai avec ma moitié donc sur un rythme cool et régulier, j’ai pas réagi et j’ai percuté la moto qui avait pilé net devant moi...paf et au tas....Avec le recul, je me suis rendu compte que je roulait en mode "robot", "automatique", j’attendais l’arrivée.

Je pense qu’il y a des personnes plus sensibles que d’autre face à ce problème. Mon père faisait 1100 km vers l’Espagne en 10H dans les années 80, il roulait de nuit, à la "fraîche" jamais de problème. J’ai pas cette capacité là.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 juillet 2011 à 15:33

Lutter contre le sommeil au guidon

Oh si, ça arrive, cela m’est arrivé, après + de 10h au guidon (un retour seul de vacances lointaines), je me suis aperçu que je m’endormais quand j’ai "sursauté" à 2 reprises.
Le danger, c’est quand on passe un cap, on pense tenir, mais on ne tient pas. Les phases de micro sommeil interviennent. Le problème, c’est quand le cerveau décide de passer de micro sommeil à sommeil tout court.....même pas tu t’en aperçois, et là, c’est l’accident, peut être fatal.

Si je suis encore là pour le raconter, c’est qu’après ces 2 alertes, je me suis décidé à m’arrêter afin de reprendre des forces après un petit somme. Tant pis pour le "record", l’important, c’est d’arriver vivant, c’est ma façon de penser.

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 3 juillet 2011 à 00:01

Lutter contre le sommeil au guidon

mmm... je fais de longues étapes ( env. 13 h avec 1 pause repas de 3/4 d’heure ) en hiver avec pluie, neige, routes givrées de jour et de nuit et à aucun moment je n’ai ressenti de l’endormissement , ok, je ne prends jamais l’autoroute mais plutôt des routes avec des lignes droites qui dépassent rarement 1 km, ce qui favorise la concentration ( j’avoue aussi ne pas rouler lentement, juste adapté au mieux du profil de la route ;o))
l’été, c’est pareil ...à part la durée qui peut passer à 15-16 h

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 4 mai 2011 à 09:36

Lutter contre le sommeil au guidon

Je confirme également,

Mais pas besoin de la nuit, une disgestion un peu dure, engendre un vrai coup de pompe, même en journée.
Et une fois que les paupières sont closes, pas sûr de les rouvrir... (à temps, ou un jour).

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 13 septembre 2010 à 12:29

Lutter contre le sommeil au guidon

Pareil, je n’y croyais pas mais si, il y a un engourdissement, notamment avec le froid : baisse de vigilance, flemme, économie de gestes ... les mêmes symptômes qu’en voilier la nuit, sauf qu’en voilier on se lève faire quelques pas, changer de position, réclamer le café et la relève .. là on est juge et partie, et on ne peut que s’arrêter un moment, faire quelques mouvements, stimuler son esprit avec autre chose, boire un petit café ...

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 12 septembre 2010 à 19:58

Lutter contre le sommeil au guidon

si si , on s’endort au guidon.

Perso, je faisais des sursauts quand je m’assoupissais

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 11 septembre 2010 à 12:20

Lutter contre le sommeil au guidon

Et pourtant,

ça commence par une baisse de rythme, puis un engourdissement général...les yeux se fixent, tu perçois les obstacle mais ne réagit plus pour les éviter !

...à condition, bien sûr, de rouler longtemps de nuit...Déjà vécu.

Le plus dangereux, c’est justement de ne pas y croire !

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 24 août 2010 à 18:02

Lutter contre le sommeil au guidon

S’endormir au volant , oui, mais au guidon !!! jj’y crois pas .

Répondre à ce message