Sujet

Nicolas
le 21 août 2017 à 16:35

Recette des radars : un bilan 2016 spectaculaire qui pose question

Le ministère de l’Intérieur a publié, fin juillet, le Bilan 2016 du contrôle des radars automatiques. Un document qui met en relief le caractère répressif de la politique de sécurité routière en France. Et contribue à la remettre en question.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Lonewolf

le 4 septembre 2017 à 10:48

Recette des radars : un bilan 2016 spectaculaire qui pose question

Je rappelle que les conducteurs sont des CONTREVENANTS dans 95% des cas et pas des "délinquants". Les délits sont assez rares : merci de ne pas faire comme les médias abrutissants...
.
Quant à la "question", il y a bien longtemps qu’elle est posée, puisqu’on a vu très vite après 2003 que les recettes (déjà contestables en elles-mêmes) n’allaient pas au bénéfice de la sécurité sur les routes.

Répondre à ce message
auteur
jcf

le 31 août 2017 à 15:30

Recette des radars : un bilan 2016 spectaculaire qui pose question

Les radars sont censés inciter les usagers à réduire leur vitesse, ce en quoi ils peuvent participer à réduire la gravité des accidents dans lesquels un excès de vitesse est en cause, mais en quoi pourraient ils influer efficacement sur les accidents dans lesquels interviennent aussi (quand ce n’est pas de manière prépondérante) des conduites en état d’ivresse, endormissements, usages du téléphone mobile, refus de priorité, etc... ???
Comment réduire à zéro l’accidentologie si on se concentre sur 30% des causes et qu’on en délaisse 70% ?

Répondre à ce message
auteur
Ksiribrib

le 31 août 2017 à 09:45

Recette des radars : un bilan 2016 spectaculaire qui pose question

Tout d’abord quel est le seuil maximal admissible de morts sur la route ? aussi dramatique que cela puisse paraître pour les proches qui le vive on ne pourra jamais s’approcher du zéro %, et ça arrange bien le ministère qui peut ainsi justifier de "raquetter" les conducteurs sans être en mesure de donner d’objectif ; mais cultiver la haine du képi (oui je sais ça date un peu !) ne valorise pas la profession, et tous les flics ne sont pas des pourris (merci à ceux qui me salue), ça doit sûrement contribuer aux nombreux suicides de la profession( c’est juste une hypothèse, je ne défend personne....).
En tout cas du fait de notre bon esprit latin : répression=rebellion, et croyez moi je vais tout faire pour me mettre en travers de cette injustice à commencer par continuer d’adhérer à la FFMC qui défend notre cause du mieux qu’elle le peut.
V

Répondre à ce message
auteur
Anonyme

le 31 août 2017 à 07:25

Recette des radars : un bilan 2016 spectaculaire qui pose question

Un règlement (ou une loi) qui permet de prendre en faute plusieurs dizaines de millions de citoyens démontre qu’il n’est pas adapté car je ne peux croire qu’il y ait des millions de délinquants...

Répondre à ce message