Sujet

Axel
le 3 janvier à 15:39

Triumph Bonneville Bobber Black : magie noire (+vidéo)

Prenez un Bobber de base, trempez-le dans un pot de peinture noire, ajoutez-lui un train avant bien méchant, quelques détails bien sentis et vous voilà devant le Bobber Black, le dernier engin pour vous prendre pour Marlon Brando. Enfin presque…

Lire l'article
Tous les messages
auteur
Lonewolf

le 6 janvier à 16:35

Triumph Bonneville Bobber Black : magie noire (+vidéo)

Il me semble que ce genre de moto avec un amortisseur AR "mou" n’aurait plus aucune garde au sol. Et encore une fois, mieux vaut un amortisseur adaptable que ceux "stock".

Répondre à ce message
auteur
Le Gluon

le 4 janvier à 15:31

Triumph Bonneville Bobber Black : magie noire (+vidéo)

Je suis propriétaire d’une Bobber première mouture ne possédant pas la roue de 16" à l’avant et j’ai fait monter dès le début l’amortisseur FOX proposé par Triumph. Et là, ça change tout car le réglage se fait par une simple molette bien accessible. Je fais 60 kilos tout mouillé et le fait de pouvoir assouplir l’amortisseur m’a changé la vie.
Autre avantage, un "gros gabarit" comme Axel ou comme mon frangin peut adapter l’amortisseur à son poids. Par contre, en lisant les données techniques de la bouzine, il est précisé que la charge totale conducteur+bagages ne doit pas excéder 125kgs ! perso, j’ai de la marge, mais ce n’est pas le cas de tout le monde....
La garde au sol, comme le précise Axel, est un peut juste, et les cales pieds et les pots touchent (TRÈS) rapidement. La vis d’avertisseur sous le cale pied coûte la modique somme de 11,20 € le bout pour une durée de vie inférieure à 500 km si on ne fait pas un minimum attention. Sinon, c’est une moto très agréable à rouler avec laquelle on empile assez vite les kilomètres pourvu d’éviter l’autoroute pour laquelle elle n’est pas vraiment conçue.
En tout cas, merci à Axel, qui à su se montrer dispo lorsque j’avais des interrogations sur un essai qu’il avait fait sur la Guzzi V9 bobber.

Répondre à ce message
Publicité