Sujet

Anonyme
le 9 février à 14:23

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

La moto à nouveau menacée ? Début février 2021, le rapport du comité des experts de la Sécurité Routière montre que la question de la sécurité à moto retient toute leur attention...

Lire l'article
Tous les messages

Ricky

le 14 février à 21:06

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Comité d’experts avec leurs intimes convictions ? Comme l’autre grand malin du Havre qui selon son intime conviction voulait nous faire rouler à 80 et se retrouve maintenant administrateur chez Atos pour la gestion des radars !!! Tout ça prouve bien que c’est juste une belle bande de p.... heu ... d’experts de leur propre avenir financier. Tout cela est vraiment gerbant .
La democratie à la française c’est : tu peux gueuler tant que tu veux tu en a le droit le plus absolu . ensuite va bosser et rentre chez toi .

Les flics aux pieds, l’armée au doigt, le peuple à l’oeil (Zoufris Maracas)

Répondre à ce message

Fra

le 12 février à 13:16

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

La moto est menacée, le permis aussi, on perd 2 points (en mob) et on espère les regagner au bout de 3 ans (que c’est long !), et puis on en perd à nouveau 3 (en bagnole), un an et demi plus tard, et hop à nouveau 3 ans pour tout récupérer !
Donc que faire ?
Rouler en voiture pour le nécessaire et puis s’évader en moto, hors de France, dès que possible. Avec la politique sécuritaire, totalitaire, pour notre "bien", la France n’est pas un territoire de liberté, depuis longtemps. Quoi de plus absurde et ridicule que la limitation à 80 ?
Évidemment l’Europe tend à tout normaliser, des radars on en trouve ailleurs aussi et parfois pas qu’un peu. Mais dans certaines régions, c’est nettement moins pire, du moins pour le moment, car tout est provisoire.

Répondre à ce message

graphik

le 12 février à 10:36

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Il serait utile de demander à ce groupe de pseudo expert de fournir leurs connaissances dans le domaine de la moto : combien ont le permis ? et si tel est le cas combien de km ont ils parcourus et dans quelles conditions ( je suis vraiment curieux de voir les réponses ) . Un journal comme MOTOMAG ne peut il pas faire cette demande ?
Il y en a marre de tous ces experts ( et quelque soit le domaine) qui n en sont pas , absolument pas au fait des choses aucune pratique = aucune connaissance . Pour ma part j ai beaucoup bourlingué en 48 ans et un peu plus de 700.000 km de bécane ,et j en ai profité heureusement !! car plus ça va plus on marche sur la tête . Je reprendrais un dialogue de M. Audiart " les cons ça ose tout , c est même à ça qu on les reconnait"

Répondre à ce message

Vénergy

le 11 février à 20:36

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Désolé, mais moi, ils ont fini par avoir ma peau.
Motard depuis 1974, j’ai possédé différents types de moto (trial, enduro, trail et supermotard) et pratiqué de l’enduro durant 10 ans en compétition (amateur) et 34 ans en loisirs.
Durant toute ma vie active je me suis déplacé en moto (trajets domicile/boulot/domicile et balades jusqu’en 2019.
Les restrictions concernant la pratique du tout-terrain en région parisienne ont mis fin à ma pratique de l’enduro, puis la politique de répression routière excessive a fini par m’écoeurer et m’inciter à raccrocher mon intégral : où est le plaisir de se balader avec le nez sur le compteur de vitesse tout en essayant de repérer les jumelles cachées derrière un arbre, un abribus, une poubelle ou sur un pont, voire un véhicule radar ?
Ceci dit j’en ai bien profité car j’ai eu la chance de connaître les années (folles ?) de liberté des décennies 70, 80 et 90.
Maintenant je pratique le VTT électrique (jusqu’à ce qu’ils trouvent un moyen de l’empêcher ?)

Répondre à ce message

Joe Bar

le 11 février à 19:46

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Finalement, cette brochette d’"experts" me fait penser à une bande de sales gosses !
Des sales gosses qui font de grosses bêtises, comme proposer des plaques XXL, l’airbag obligatoire, le casque intégral idem... à qui on tape sur les doigts... pour les éduquer correctement... ça les calme pendant quelques temps... mais après, c’est plus fort qu’eux... ils remettent ça... et refont les mêmes grosses bêtises... comme s’ils n’avaient rien compris à rien !
A ce niveau là, pour préserver la société du danger que représentent ces sauvageons, je ne vois plus qu’un outil : les centres de rééducation fermés !
Et qu’ils s’estiment heureux : en Russie, ils finiraient au goulag !

Répondre à ce message

AL

le 11 février à 19:31

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Et dans ce comité Théodule, y en a t il au moins un ou une qui a déjà posé son cul sur une moto ?

Répondre à ce message

ludo51

le 11 février à 18:46

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

La suite :

SALATHE Manuelle
Ingénieure générale des ponts, des eaux et des forêts, secrétaire générale de l’observatoire national interministériel de la sécurité routière, placée auprès de la déléguée à la sécurité routière

TATTEGRAIN Hélène
Directrice de laboratoire, Axes de recherche :"User Centred Design" : concevoir des technologies d’assistance à la conduite mieux adaptées aux besoins et aux caractéristiques des utilisateurs

D’APOLITO Anne-Claire
Médecin à l’AP-HP, gérante de sociétés privées

FASSENOT Thierry
Ingénieur conseil à la CNAM

GAYMARD Sandrine
Professeur des universités - Psychologie sociale - Responsable mention psychologie sociale, du travail et des organisations

SEUX Marie-Laure
Médecin gériatre exerçant à Broca depuis 20 ans.

SIMON Nicolas
Médecin addictologue. Professeur de médecine au CHU de Marseille. Chef de service du centre ant-poison

Répondre à ce message

ludo51

le 11 février à 18:45

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

En exclusivité , voici la liste des soit disant experts : faut-il en rire ou en pleurer ?

Laurent ARTH
Ingénieur en chef des ponts, des eaux et des forêts, chef de division Bureau d’Enquêtes sur les Accidents de Transport Terrestre (BEA-TT)

Jean-Pascal Assailly
Psychologue, chercheur à l’IFSTTAR, expert pour le CNSR, publie "Homo Automobilis ou l’Humanité routière".

GRANIE Marie-Axelle
Directrice de recherche HDR en Psychologie Sociale du Développement. Co-responsable du GERI COPIE. Responsable du projet PAAM (Piétons Adolescents : Accidentologie et Mobilité).

HIRON Benoit
Ingénieur en chef des travaux publics de l’État, médaillé de la sécurité intérieure, Vice-président du Comité des experts (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement)

LAFONT Sylviane
Chargée de recherche sur les questions de mobilité et de sécurité routière des personnes âgées.

LAGARDE Emmanuel
Directeur de recherches à l’INSERM Bordeaux

MILLOT Marine
Ingénieur expert en aménagement urbain et mobilité, Cheffe du service Prospective, Urbanisme et Risques à la Direction Départementale des Territoires du Vaucluse

Répondre à ce message

motarddu69

le 11 février à 16:06

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

j’ai plus les mots quand je vois et j’entends ce qui se passe pour notre bien physique mais pour notre bien psychique c’est autre chose, heureusement j’ai connu les années 80 et 90 ou le mot liberté avait encore un sens, aujourd’hui ma moto me sert pour le trajet boulot mais les balades bucoliques du dimanche c’est fini si c’est pour rouler à 80 avec un bâton dans le "séant" et revenir avec des points en moins, on ne conduit plus avec la conscience tranquille toujours à l’affut d’un radar ou d’un contrôle lunette, c’est devenu irrespirable.On va vivre plus vieux avec toutes leurs recommandations mais ça va être très chiant si on pouvait juste trouver un juste milieu dans ce pays.

Répondre à ce message

Jackouille

le 11 février à 13:28

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Franchement c’est ahurissant. Le Comité Expert (sic !), ce sont 5 personnes, dont 3 médecins. Sur ces 3 médecins, l’un est spécialisé dans la médecine du travail, l’autre dans les addictions, et le dernier dans la gériatrie (j’avais envie d’ajouter LOL, mais en fait non, même pas).

Répondre à ce message

syl

le 11 février à 12:03

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

C’est comme la guerre aujourd’hui, il faut la faire mais si il y a 2 morts houlala, pauvres poilus de 14

Répondre à ce message

Anonyme

le 11 février à 11:12

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Le comité des experts , tu parles, si c’est comme les scientifiques avec le covid ... Il y a de moins en moins d’accidents en moto , ils veulent surtout éradiquer cette pratique. Les gouvernements Français ont toujours été motophobe depuis 50 piges que je fais de la moto . Il n’y en a que pour le foot dans ce pays .

Répondre à ce message

jdmostro

le 11 février à 09:01

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

ça fait cinquante que je roule à moto au quotidien et je vais finir par raccrocher non pas parce que je suis trop vieux mais parce que toute cette sécurité me saoule . L’ambiance est bien résumée par les messages précédant, j’adhère...

Répondre à ce message

Alain

le 11 février à 02:50

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

La psychose de la peur c’est installée dans les esprits. Tout doit être protégé dans son petit cocon, il ne faut surtout pas prendre de risque et tout ce qui présente une forme de danger doit être banit, ou tout du moins, contrôlé et asseptisé au point que l’on en décourage la pratique en otant tout ce qui en fait le sel. Ces paranos, vieux grincheux, nous gouverne depuis trop longtemps. La liberté, pourtant premier principe de la république, est vidée de son sens. Elle sera bientot remplacé par sécurité. Sécurité, Egalité, Fraternité. Voilà un bon slogan pour cette France qui nous veux trop de bien.

Répondre à ce message

Anonyme

le 10 février à 22:03

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Ces "comités d’experts" ne sont en définitive constitués que d’hommes de paille soigneusement sélectionnés dans le but de préparer la communication des politiques, sur un sujet déjà arrêté. Par conséquent ça ne sert à rien de s’énerver contre ces laquais. C’est à l’Assemblée Nationale qu’il faut s’en prendre, et comme les députés LREM sont tous tenus par l’engagement (anti-constitutionnel) qu’ils ont dû signer pour être investis, de voter les lois présentées par le gouvernement, c’est au ministère de l’intérieur et au "ministère de la transition écologique chargé des transports" que tout doit se passer.

Répondre à ce message

Georges

le 10 février à 20:53

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Qui sont ces soi-disant experts ??? Les mêmes automobilistes qui te font des coups de p... car ils détestent les motards ou n’ont jamais osé ou réussi à passer leur permis !!!

Des frustrés en somme.

S’il faut se faire entendre j’en serai

Répondre à ce message

Lonewolf

le 10 février à 20:00

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

"comité d’experts".. tout est dit ; voilà le genre de truc le plus à craindre. Experts en rien du tout, sauf en coercition. Fachos de toutes tendances, unissez-vous et faites les "experts"... Quant à l’avis "consultatif", selon le fait qu’il tende vers la répression ou la liberté (dans n’importe quel domaine), il sera plus ou moins "consulté". Celui-ci , comme la DISR depuis 2002, est la source du délire répressif tout azimut.
.
Avec ce rapport, on se croirait un 1er avril (la taille des plaques !!!!!). C’est quasiment une caricature de "l’enfer c’est les autres" poussé au plus haut point. La joie de se défouler à inventer des mesures brimantes. On devine derrière ces incessantes intentions depuis 2002 un malaise réel avec l’existence même de la pratique moto. Le véritable souhait serait de voir disparaitre cette pratique, c’est assez clair.
.
Hélas, les soit-disant "experts" sont toujours aussi incompétents pour traiter le problème du manque de logements, de ressources financières pour les personnes, et d’accès au travail. Et ça, ça fait "un tout petit peu" plus de morts que de rouler à moto !!

Répondre à ce message

Anonyme

le 10 février à 19:51

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Qu’est-ce que c’est que cette bande qu’on dit expert ?! Expert de quoi ? Expert en étouffement de nos aspirations de liberté, même celle de se mettre lamentablement par terre ! Laissez nous vivre notre passion et régler notre manière de la pratiquer entre nous : FFMC, FFM, Mutuelle, Codevert etc. (j’ai 50 ans de moto et j’en suis toujours amoureux ! C’aura été la passion de ma vie)
Nous savons de quoi nous parlons, pas vous ! Vive la République !
Pas sûr que je lisse les réponses, je n’écrit jamais ici, je suis un vieux con des premiers combats de la FFMC à Marseille en 1980 et fondateur avec d’autres de la Mutuelle. Les Blog et like c’est pas trop mon truc. Mais là j’en peux plus de Bigbrother et de ce monde qui vient, sournois, et qui lamine notre liberté de citoyen à petit coup de patte moite.

Répondre à ce message

Piero

le 10 février à 19:24

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Je me sens plus rassuré par le fait de porter des équipements de sécurité (gilet airbag, feu Cosmo de casque, EPI de qualité, etc..., etc...), même si cela n’empêchera pas l’accident, cela peut en réduire les conséquences en cas de chute ou de collision. Je suis hostile à une politique de pure répression avec des experts autoproclamés qui sont enclins à stigmatiser les motards, mais je suggère également que nous ne soyons pas hostiles au progrès technologique dans nos équipements de sécurité et dans ceux de nos machines (l’ABS qui s’est généralisé en est un bon exemple, il me semble), en restant dans la limite du raisonnable pour ne pas arriver à avoir un jour des motos autonomes : beurk !!. Reste le sempiternel problème : le coût de tels aménagements et équipements. Pourquoi ne pas faire en sorte que nos compagnies d’assurance en prennent en charge la plus grande part en ce qui concerne nos EPI (de manière à réduire la sinistralité et le coût sociétal de nos accidents qui en résulte), et que les constructeurs en fassent de même pour nos motos, plutôt que de nous proposer des machines inutilement connectées (à mon humble avis) de plus en plus chères ?? Bonne route à toutes et tous. Pierre.

Répondre à ce message

Anonyme

le 10 février à 19:14

Le "comité des experts" de la Sécurité Routière sévère envers la moto

Qui désignent ces "experts" ?

Sans aucun des incapables qui nomment des incompétents qui ne pratiquent jamais la moto.

Répondre à ce message