Alpinestars a profité du CES (Consumer Electronic Show), le salon de l’innovation qui vient de se tenir à Las Vegas du 5 au 10 janvier, pour présenter son nouvel airbag, le Tech-Air 5.

Ce gilet autonome - il fonctionne sans être relié à la moto par un câble ou connecté à des capteurs de détection de choc - est destiné à être porté sous une veste ou un blouson, que ces vêtements soient en textile ou en cuir. Un principe initié par le Français In&Motion.


L’équipementier italien recommande simplement de ménager un espace de 4 cm autour du buste afin de permettre le déploiement des coussins gonflables, ou de disposer d’un vêtement doté de zones d’extensions prévues pour cet usage (tels ceux disponibles dans la gamme Tech-Air).

Comparée à ses concurrents directs (In&motion, Dainese Smart Jacket), la zone couverte après gonflage par le Tech-Air 5 est plus importante. Outre le dos, la poitrine et les côtes, cet airbag abrite mieux les épaules.

Conception classique
L’électronique est composée de manière classique de 6 capteurs (3 gyroscopes, 3 accéléromètres), placés dans la dorsale, qui informent un algorithme sur la situation de conduite. La détection d’une anomalie, comme une décélération brutale, libère environ 12 litres (selon les tailles du gilet) d’argon dans le sac en un temps très bref : entre 20 et 40 ms. Reste à détecter à temps la situation d’accident...


L’absorption du choc serait supérieure de 95 % à celle d’un protecteur classique, soit l’équivalent de dix-huit dorsales superposées de niveau 1 (le moins protecteur comparé au niveau 2). Une information qui fait écho aux sept dorsales évoquées par Dainese pour sa Smart Jacket.

L’activation, similaire à celle du gilet Dainese, est simple puisqu’il suffit de fermer le zip principal et de rabattre une patte aimantée. Un indicateur par DEL, situé en bas du gilet, témoigne de la mise en route. L’autonomie serait de 30 h, soit plusieurs journées de route avant la recharge (par classique prise micro-USB).

Une application permettra de vérifier l’état du gilet et le niveau de charge de la batterie. Cette appli fournira également un récapitulatif de la balade et permettra les mises à jour du micrologiciel.


Un coût d’entretien à considérer
Si le prix du Tech-Air 5 (600 €) et la période de mise sur le marché (mars) sont déjà connus, il reste une incertitude sur le coût de la remise en état après un déploiement.
Alpinestars précise toutefois que les premiers exemplaires du gilet devront être systématiquement retournés en Italie pour remise en état. Une opération facturée 299 €.

Dans quelques mois, un nouveau modèle de sac gonflable équipera le gilet, autorisant trois déploiements avant reconditionnement. Cette opération (remplacement de la cartouche de gaz, remise en place du sac et contrôle) pourra être effectuée par des revendeurs agréés pour 100 à 120 €. Après trois déploiements, il faudra remplacer le sac (et - à notre avis - prendre quelques cours de conduite).

Prix : 600 €
Disponibilité : mars 2020
Tailles : du XS au 4XL
Poids annoncé : environ 1,8 kg (selon taille)

Infos : alpinestars.com/tech-air-5

Publicité

Commentaire (0)