En images

TCX Infinity GTX : du bibendum dans ces bottes !

Des plateaux caniculaires (40 °C) de la Mongolie aux forêts glaciales (-10 °C) de la Sibérie orientale, ces bottes-là ne m’ont pas déçu. Quand il fait chaud, on n’a pas les orteils qui fondent et quand il fait froid, on les garde au chaud… incroyable, non ?

Ça marche bien, donc, ce qui pour des pompes est somme toute la moindre des choses… Il y avait longtemps que je n’avais pas porté des godasses aussi efficaces et je ne dis pas ça que pour la rime.

Sobriété du design
De plus, elles sont sobres, élégantes, sans logo ostentatoire ni fixations démesurées. Au retour j’ai même découvert, en arpentant les longs couloirs d’aéroport, que, comme chaussures de marche, elles faisaient presque l’affaire. Elles étaient en effet un peu rigides au cou de pied et douloureuses aux malléoles. Mais on ne demande pas à des bottes moto d’être des charentaises, même dotées de semelles Michelin.

Semelle Michelin
D’ailleurs, une semelle Michelin, je dois avouer que ça ne sert pas à grand chose. Sur le mouillé, en mode piéton, ça patine même un peu. Au retour, comme je n’avais pas eu l’occasion de vérifier l’étanchéité pendant mon long voyage, j’ai emprunté une Triumph Tiger 800 pour passer 10 jours pluvieux sur les pavés de ma Belgique natale. En novembre, au milieu des champs de betteraves, j’ai pu vérifier que là aussi, ces pompes-là méritaient amplement leur tarif élevé.

Les tests d’équipements de Moto Magazine

- Retrouvez l’essai des bottes TCX Infinity GTX et d’autres tests d’équipements du motard dans le Moto Magazine n°335 de mars 2017

- Chaque mois la rubrique Équipements de Moto Magazine teste de nombreux produits destinés à la moto et au motard. Pour ne pas les rater abonnez-vous en ligne !

Publicité

Commentaire (0)

Publicité