En vidéo

Alors, moto de tourisme ou sportive, cette Ducati Supersport ? Dans le store de la marque transalpine, placée au milieu des Multistrada, elle aura fort à faire pour convaincre les motards de ses qualités de routière…

Vous n’arrivez pas à lire la vidéo ? Essayez ici

Et pourtant Ducati table sur un retour vers ces motos moins encombrantes, au dessin et aux caractéristiques tendant vers plus de légèreté. Le dessin, c’est l’argument premier de cette nouvelle sport-GT : à mi-chemin entre une Panigale et un Monster, la Ducati Supersport est belle sous tous les angles et donne envie de la chevaucher.

Demi-guidons
Ses hauts demi-guidons en main, pas de soucis de confort : la selle, quoiqu’un peu inclinée vers l’avant, est moelleuse et confortable ; les repose-pieds sont placés assez bas pour ne pas trop plier les jambes, et le buste est légèrement protégé par la bulle réglable sur deux niveaux.

Partie-cycle efficace
Sur le réseau secondaire, la partie-cycle light de la Ducati Supersport (210 kg avec les pleins) s’avère particulièrement efficace : équilibrée, la machine se balance avec facilité et sans mode d’emploi particulier comme une Panigale. Les suspensions Sachs réglables du modèle standard sont upgradées par des Öhlins sur le modèle Supersport S.

Moteur linéaire
Le moteur, un twin en L de 937 cm3 refroidi par eau emprunté à l’Hypermotard, n’impressionne guère par sa puissance (113 chevaux) et se montre linéaire sur les 3 modes électroniques de conduite, sélectionnables en roulant. En revanche, il tracte avec brio, grâce à un couple omniprésent de 9,8 m.kg. Utile pour faciliter les relances en sortie d’épingle.

Freinage progressif
Équipé d’un maître-cylindre radial et d’étriers à 4 pistons Brembo, le système de freinage s’avère à la fois dosable et constant. Le frein arrière est lui aussi facilement dosable a la pédale. C’est assez rare chez Ducati pour être signalé. Le Ducati Safety Pack est de la partie : ABS et contrôle de traction sont paramétrables et déconnectables, uniquement à l’arrêt.

Verdict : légère et équilibrée
Bien née, la Ducati Supersport fait honneur à une lignée mythique apparue voici des décennies. Légère et équilibrée, elle se montre capable de jouer aussi bien sur le registre urbain que lors de la longue virée sur route ou la sortie sportive occasionnelle sur circuit, quand ses concurrentes directes (Kawasaki Z 1000 SX, Honda VFR 800 S) se montrent trop lourdes pour s’exprimer pleinement dans ce troisième registre.

Vendue au même prix que celles-ci (13 190 euros) elle peut séduire celui qui privilégie le look et l’agilité.

À lire dans Moto Magazine n°336 (avril 2017)

L’essai complet de la Ducati Supersport et 8 essais de nouveautés 2017

Pour être certain de lire tous les essais des nouveautés 2017 : abonnez-vous à Moto Magazine via la boutique en ligne

Fiche technique

Ducati Supersport et Supersport S (données constructeur)
Moteur
- Type : bicylindre en L à 11° refroidi par eau, 4 T, 2 ACT, 4 soupapes par cylindre
- Cylindrée (al. x cse) : 937 cm3 (94 x 67,5 mm)
- Puissance maxi : 113 ch (83,1 kW) à 9 000 tr/min
- Couple maxi : 9.8 m.kg (96,7 N.m) à 6 500 tr/min
- Alim./dépollution : injection/Euro 4
- Transmission finale par chaîne
- Boîte de vitesses à 6 rapports
Partie-cycle
- Frein Av (étrier à x pist.) : 2 disques Ø 320 mm (4 opp.)
- Frein Ar (étrier à x pist.) : 1 disque Ø 245 mm (2 juxt.)
- Pneus Av-Ar : 120/70 ZR17 180/55 ZR17
- Réservoir (réserve) : 16 litres (n.c.)
- Poids à sec : 183 kg (210 kg tpf)
- Hauteur de selle : 810 mm
Pratique
- Coloris : blanc, rouge
- Garantie : 2 ans pièces et M.O., assistance
- Prix de la Ducati Supersport : 13 190 euros

Publicité