Présentation

Economique à l’achat et à l’usage
En 2010, Honda créait la surprise avec son PCX, un petit scooter urbain accessible (2 390 € à l’époque) sans être au rabais. Ce modèle se distinguait alors par la présence d’un stop and go, une première sur un scooter, qui coupe automatiquement le moteur au bout de 3 secondes (à l’arrêt au feu par exemple) et le redémarre à la moindre sollicitation des gaz. Outre le confort auditif qu’apporte ce dispositif, tant pour le conducteur que pour son environnement, il permettait aussi au PCX d’afficher un appétit de moineau. Honda ne tardera pas d’ailleurs à doter son 125SH de la même technologie.

Retard à l’allumage chez les concurrents
Pour séduire les utilisateurs, le PCX pouvait également s’appuyer sur sa finition de bon niveau et son look soigné. Enfin sa facilité de prise en main lui a permis de se classer parmi les meilleures ventes de sa catégorie. En 2017, il figurait toujours dans le Top ten des 2-roues les plus vendus en France.
Si la concurrence a tardé à réagir sur ce segment du milieu de gamme urbain, le PCX n’est désormais plus seul en son royaume. Dès 2015 Yamaha lui a opposé le N-max dont l’ABS permettait de creuser, d’un point de vue marketing du moins, l’écart avec le Honda qui ne disposait jusqu’alors que d’un simple freinage couplé CBS.

Remise à niveau
Honda se devait donc de rattraper son retard en apportant l’ABS à son PCX, ce qui constitue un argument massue pour les néophytes qui viennent de l’automobile. C’est désormais chose faite avec la version 2018 (ABS uniquement sur l’avant). D’autres points sont modifiés au passage tels la suspension arrière, les roues et les pneumatiques aux dimensions plus larges. Le coffre sous la selle, déjà capable de loger un intégral, gagne également 1 litre et le conducteur aurait désormais un peu plus de place aux commandes. Le moteur passe de 11,7 à 12,2 ch, un gain obtenu par augmentation du volume de la boîte à air.
Seule inconnue à l’heure où nous écrivons ces lignes, le prix de la bête même s’il faut craindre qu’ainsi équipée, il dépasse désormais les 3 000 €.

Fiche technique
Moteur : monocylindre 4T à refroidissement liquide, simple ACT, 2 soupapes
Cylindrée : 124,9 cm3 (52,4 x 57,9 mm)
Puissance : 12,2 ch à 8500 tr/min
Couple : 11,8 Nm à 5 000 tr/min
Réservoir : 8 litres
Hauteur de selle : 764 mm
Poids tous pleins faits : 130 kg
Pneus Av & Ar : 100/80-14 & 120/70-14
Freins Av : simple disque ø 220 mm (2 pistons) ABS
Freins Ar : tambour ø 130 mm
Coloris : rouge, blanc, gris, noir

Publicité

Commentaire (0)

Publicité