La justice a enfin tranché. Shark s’est vu confirmer le jugement, obtenu le 28 janvier 2016 auprès du TGI de Paris, condamnant son concurrent LS2 pour contrefaçon de brevet. Une procédure entamée en 2013 et qui a trouvé sa conclusion le 26 octobre 2018 auprès de la Cour d’appel de Paris.

L’objet du litige touche au mécanisme du casque à la mentonnière réversible Evoline, utilisé également sur l’Evo-One, que la marque chinoise LS2 avait copié pour son FF393 Convert.

À l’époque, nous nous étions d’ailleurs étonnés, lors du test, de la similitude entre ces deux modèles pourtant concurrents. Depuis, LS2 dispose dans son catalogue d’un Valiant, nettement plus convaincant, au mécanisme totalement repensé.

L’importateur Tech Design Team —le jugement ne porte que sur la partie française du brevet— a donc été condamné à cesser la commercialisation du Convert, « un modèle dont les stocks sont épuisés depuis 3 ans » précise son dirigeant.

La mentonnière réversible du LS2 (à droite), très inspirée de celle du Shark Evoline (à gauche).

Publicité

Commentaire (0)