Sujet

François
le 27 février 2019 à 17:10

Essai SWM Superdual 650 T : Escape game

Si la firme italienne SWM a marqué l’histoire de l’enduro et du cross dans les années 70 – son badge aux lignes rétro sur un flanc de réservoir n’est aucunement usurpé – c’est sur la base d’une Husqvarna commercialisée dans les années 2000 qu’elle réapparaît aujourd’hui. Place à un monocylindre taillé pour le voyage, et plutôt convaincant.

Lire l'article
Tous les messages
auteur
OlivierL

le 31 août 2019 à 02:03

Essai SWM Superdual 650 T : Escape game

Bonjour,
j’ai acheté il y a 4000km une SWM Superdual T et viens de tomber en panne électronique, apparemment (aucun fusible grillé, plus d’allumage, plus d’affichage compteur, plus de phares mais le démarreur tourne...
Quel ont été tes trois problèmes et quelles en ont été les résolutions ?
Merci

Répondre à ce message
auteur
CHRISTOBAL

le 2 mars 2019 à 07:49

Essai SWM Superdual 650 T : Escape game

J’ai remplacé ma Superadventure 1290 contre la Superdual en janvier 2018, afin de rouler sans l’angoisse d’avoir des bracelets en inox aux poignets, voici donc un avis éclairé sur 12000 km !
D’abord, j’ai viré les valises d’origine en plastoc pour un top case et des valises Dolomiti, très chères mais d’une qualité et poids sans concurence : du super matos !
Ensuite, j’ai adopté une rehausse de bulle réglable pour rendre acceptable les voies rapides, avec une protection jusqu’à mi-visière.
Plus important j’ai refait faire la selle chez Ferris à Nîmes, car la selle d’origine est un véritable scandale : en effet la mousse était pleine et non soufflée à l’arrière, ce qui vous filait un mal au cul insupportable après seulement 50 km ! J’ai donc fait rallonger l’assise de 10 cm et fait placer une bonne grosse couche de mousse de 3cm, un vrai bonheur pour moi qui fait des week end de 3000 km et 10 heures de moto par jour !
J’avais donc l’outil ultime pour la montagne et les routes secondaires, tout en rendant acceptable les longs trajets. Pour ceux qui veulent faire du off road ou des hivernales dans la neige et en montagne, moyennant des manchons et des gants chauffants ( Wunderlich c’est le top), vous avez là une vraie baroudeuse incassable, ça passe partout et le châssis est vraiment canon, mêmes dans les pistes dures car ça absorbe tout, pour 70 kilos de moins qu’un 1200 GS par exemple !
Par contre, je suis tombé trois fois en panne, électronique HS, sur le bord de route à tout démonter sans pouvoir réparer( je suis mécano, très vexant !) et j’ai dû faire venir l’assistance, ce qui ne m’était jamais arrivé en 35 ans de moto !
Inacceptable, surtout pour une moto flambant neuve, je l’ai échangée contre un 650 Vstrom en septembre ! Fini les pannes, fini les italiennes !

Répondre à ce message
auteur
jef64

le 27 février 2019 à 20:34

Essai SWM Superdual 650 T : Escape game

réservoir un peu juste, conte tenu de l’appétit, dommage.

Répondre à ce message