Jean-Louis Millet, maire de Saint-Claude et conseiller départemental, a en effet décidé de partir à la chasse aux points noirs susceptibles d’être accidentogènes pour les deux-roues.
« Il y a deux ans, j’avais participé à une journée Motard d’un jour organisée par la FFMC 39. Cela a été une découverte pour moi, car je ne suis pas motard. J’ai en effet pris conscience ce jour-là de ce que pouvait être un piège pour un deux-roues motorisé ».

Le maire a fait appel à deux Moto-Clubs locaux (Exo 7 et Les Bourdons) afin d’identifier les endroits représentant un danger. Les motards ont bombé les zones de danger potentiel : tampons (bouche d’égout) qui s’affaissaient ou qui débordaient, mauvaise signalisation ou absence de signalisation, carrefour dangereux à réaménager…

En tout, ce sont des dizaines de points dangereux qui ont été signalés et supprimés. La dernière intervention aura lieu avant mai 2019 a déclaré le maire. « J’ai vraiment à cœur d’offrir une qualité de voirie irréprochable. La suppression des zones de danger est une étape. Nous continuerons à avoir une surveillance accrue et un entretien de la voirie au quotidien ». Et ce ne sont pas les centaines de motards qui passent par Saint-Claude à l’occasion de la balade des « 1001 virages » qui s’en plaindront. Pas plus que les commerçants de la commune qui savent que derrière chaque motard se cache un client...

La notoriété des 1001 virages permet à l’évènement de réunir plusieurs centaines de motards. © Photo neuschdrone.com

Publicité