Le 11 mai, le Conseil national de sécurité routière (CNSR) s’est réuni en assemblée plénière. Il a remis des propositions au ministre de l’Intérieur, qui puisera dedans pour prendre des mesures destinées à réduire le nombre de décès et d’accidents sur les routes de France.

Mais de ces mesures, qu’en pensent les usagers de la route, et notamment les motards ? Voici les commentaires de la FFMC.

JPEG - 118.3 ko
France Wolf représente la FFMC aux assemblées du CNSR.

Formation, c’est OK
La FFMC, qui assiste et débat au CNSR, « approuve le projet en faveur de la formation : le CNSR recommande d’améliorer la formation initiale des conducteurs par une approche plus orientée vers les situations réelles auxquelles les novices vont être confrontés et moins sur un contrôle d’acquisitions visant juste à obtenir un droit à conduire ».

Attention à l’inattention
Concernant les deux-roues motorisés (2RM), l’approche de ce CNSR met également l’accent sur une meilleure prise en compte des situations où motocyclistes et scootéristes peuvent être victimes d’inattentions de la part des autres usagers. « Sur ce point, les annonces du ministre de l’Intérieur concernant les dangers du téléphone au volant vont aussi dans le bon sens », poursuit la FFMC.

Infrastructures routières, le serpent de mer
Les Motards en colère approuvent également les intentions d’amélioration des infrastructures routières. « Ça ne fait que 35 ans que nous les demandons », insiste la FFMC…

Approche anxiogène du ministre
Mais là où ils ne sont plus d’accord, c’est sur l’écart qui se creuse entre les idées émises au CNSR et les mesures prises par le ministre de l’Intérieur : « la FFMC dénonce une approche toujours anxiogène et emprunte d’un paternalisme pesant.

Après les déclarations d’intention, les politiques reviennent aux bonnes vieilles recettes spectaculaires et, comme d’habitude, ça se termine par la surenchère de mesures gadget et des messages de sévérité en mode Père Fouettard, telles le gilet jaune, la réduction de la vitesse à 80 km/h sur quelques tronçons… pour justifier plus de surveillance et de contrôle des usagers. La Sécurité routière fait preuve d’une redondance à rendre jaloux les plus costauds des ralentisseurs hors-normes ! »

Sécurité rentière
Cependant, les Motards en colère ne sont pas dupes : il ne s’agit que d’annonces, qui contribuent aussi à inciter les conducteurs à la prudence. « Reste à savoir ce qu’il restera de ces annonces et de leur mise en œuvre une fois qu’elles seront passées dans les calculettes du ministère de l’Économie et des finances qui, comme son nom l’indique, cherche à faire des économies et de la sécurité rentière », conclut la FFMC.

Regardez l’interview vidéo de France Wolf, représentant la FFMC au CNSR :


CNSR du 11 mai 2015 : la FFMC reste vigilante par Moto-Magazine

À lire sur les mesures de la sécurité routière

- Le gilet jaune obligatoire dans les motos et scooters à partir de 2016
- Radars, équipement, formation… les propositions du Conseil national de sécurité routière
- 80 km/h : trois routes secondaires en test pendant deux ans
- Contrôle technique et équipement obligatoire en discussion à la Sécurité routière

Dans la Boutique Motomag.com
- Vous voulez des conseils concrets pour assurer votre sécurité, commandez le « Guide de conduite - plus de 100 conseils pour rouler en moto ou scooter »
- Soutenez la FFMC en portant ses couleurs

Publicité

Commentaire (1)