Comme le savent tous les motards, les glissières de sécurité non doublées représentent un vrai danger en cas de glissade. La FFMC a toujours lutté contre la dangerosité de cette infrastructure. Elle se réjouit donc de la décision du département de la Vendée de retirer, en collaboration avec la FFMC 85, 2 800 mètres de ces dangereuses glissières.

Panneaux fusibles
Ce choix fait suite à l’implantation de 45 panneaux directionnels équipés de mâts à sécurité passive dont la particularité est de se coucher en cas de choc avec une voiture ou un véhicule plus lourd. Ainsi, le recours à des glissières de sécurité - dont la vocation première est d’éviter que les voitures ne s’encastrent dans les obstacles fixes latéraux en cas de sortie de route - ne se justifie plus. « Avec ces mâts, le risque accidentogène est fortement diminué. Le mât se déforme et cède sous le poids du véhicule. La glissière de sécurité n’est donc plus nécessaire » explique Alain Leboeuf, le président de la Commission Infrastructures et Désenclavements au Département. Le retrait de ces 2 800 mètres de glissières apportent donc un bénéfice immédiat pour la sécurité des motards. Oui, mais...

Victoire en demi-teinte
Ces mâts « fusibles », initialement testés dans l’Allier au début des années 2010, ont toutefois un inconvénient : ils ne se couchent pas en cas de choc avec un motard. Ils restent donc, pour les usagers vulnérables que nous sommes, un obstacle fixe susceptible de provoquer de sérieuses blessures en cas de glissade. Néanmoins, Bernard Brochard, le coordinateur de la FFMC 85, se félicite de cette avancée que représente le retrait des glissières : « C’est une bonne initiative, car en supprimant les glissières, le risque de percuter un obstacle pour le motard est divisé par 10 à 15, selon les experts du Cerema ».
Ainsi près de 3 km de glissières seront retirés en commençant par celles de la RD937 à Bellevigny. Ce sera également le cas sur la RD753 à Challans, sur la RD32 à Olonne-sur-Mer, sur la RD46 à La Faute-sur-Mer, sur la RD14 à Luçon, sur la RD148 à Benet, sur la RD960B à Saint-Mesmin, sur la RD23 à Beaurepaire, et sur la RD101 à La Ferrière.

Le plastique c’est fantastique
Sans bouder notre plaisir, gageons que cette démarche du département de la Vendée ne constitue qu’un premier pas vers une meilleure prise en compte de la sécurité des motards. Peut-être nos responsables finiront-ils par s’inspirer de nos voisins allemands qui ont choisi de remplacer, dans les virages serrés, les panneaux de signalisation en métal par des modèles en plastique qui se plient ou se cassent en cas d’impact.

Publicité

Commentaires (3)

Publicité